Braquo : Olivier Marchal dévoile un autre visage de la police.

Publié le : 15 mars 20214 mins de lecture

Dans sa célèbre série braquo olivier marchal ne fait que dévoiler la face cachée de la police. C’est-à-dire, celle qui est de l’autre côté du bureau. Car, même au sein de cette administration judiciaire, on peut toujours être la victime de l’injustice de tout genre. Donc, aussi convoité, ce métier est loin d’être un emploi stable et sans danger. À travers ce poste, découvrez pourquoi.

Braquo, la série où l’autre visage de la police est dévoilé

Si vous pensez qu’être un policier ou un agent de police est idéal comme fonction, qu’au sein d’une telle entité, la loi est minutieusement respectée et donc que vous travaillerez en toute sureté, malheureusement ce n’est pas du tout le cas. La série braquo olivier marchal vous montre le contraire. Du fait que, même dans l’exercice de ce métier, vous risquerez toujours d’être mal jugé ou mal traité par vos confrères. De l’autre côté, trop machinal, l’administration de l’État favorise davantage les mauvaises manipulations de droits hiérarchiques. D’où les conflits internes parfois irrémédiables. Ce qui veut dire que, même dans la police, votre vie n’est pas du tout sans péril.

Selon braquo, l’injustice règne même au sein de la police

Dans sa fameuse série braquo olivier marchal dévoile un autre visage de la police. Si apparemment, on croit que cette organisation étatique est bien coordonnée et fiable pour établir la justice ; et on pense aussi qu’elle ne fonctionne que sous le respect strict de la loi, d’après l’histoire racontée dans ce film, cette image qu’on connaît de cette institution judiciaire n’est qu’une apparence trompeuse. Concrètement, cette carrière est loin d’être un emploi stable et facile à vivre. Car, être dans ce corps ne vous met pas à l’abri de l’injustice.

La police, durement montrée par braquo d’olivier marchal

Extérieurement trop manipulée, selon la série braquo olivier marchal, c’est au fond même de l’administration policière que les actes : d’injustices, de violation grave de la législation ainsi que les mauvais coups battent leur plein. Appelés à faire régner l’ordre et la paix dans le territoire ou le corps où ils travaillent, certains policiers ou responsables décident d’agir autrement, pour ses intérêts personnels démesurés. Et si ce cliché parle du réel vécu dans la police, on peut dire qu’au sein de cette gouvernance, aucune sécurité de travail ou de vie personnelle n’est possible. Car, les policiers peuvent s’entre-tuer pour des questions d’honneur, de vengeance ou d’argent. Aussi, la police est loin d’être parfaite pour vivre en toute légalité.

Je te promets sur TF1 : quelles sont les différences avec This Is US
Lupin sur Netflix : la première série française numéro un aux Etats Unis !

Plan du site